Diaphragme

Tisné Bernard – Ostéopathe D.O – 13 imp des Glycines – 65310 Horgues et 28 av Lasbordes – 64420 Soumoulou – Tel : 06 80 30 08 80.

Formations et Cours pour les professionnels à Paris sur le déblocage du Diaphragme et la Respiration ainsi que sur les différentes Techniques de Reboutement au Centre de Thérapies Douces – 105 rue du Théatre (Métro Emile Zola ) et 87bis rue Blomet (Métro Vaugirard) – 75015 Paris. Tel : 06 51 05 65 28 aux Heures Repas (Dates des cours). Consultations individuelles sur Paris pour les patients deux samedis par mois.

Formations et Cours pour les professionnels à Genève au 26 rue Peillonnex – 1225 Chêne-Bourg, Geneve. Tel : 06 51 05 65 28 aux Heures Repas (Dates des cours).

—————–

La Libération du Diaphragme et du Péricarde est la voie royale vers le retour à l’énergie.

De notre premier souffle à notre dernier souffle, nous sommes énergie. L’énergie est partout…elle est dans nous et autour de nous.

La première thérapie avant toutes les autres est celle du retour au SOUFFLE, à son PROPRE SOUFFLE. On est Énergie. Pourquoi rechercher à l’extérieur quelque chose que l’on possède déjà?

Et si nous ouvrions des portes nouvelles en nous libérant du dogmatisme de la pensée unique qui consiste à nous faire adhérer éperdument à des concepts ou des méthodes extérieures censées nous apporter le bien-être et la santé?

Et si la solution dépendait aussi de nous, et que nous refusions d’accepter une chose comme vraie parce qu’elle fait partie d’un système?

Il ne s’agit pas d’acquérir une technique supplémentaire. Il s’agit au contraire de se défaire, de se débarrasser de ses cuirasses, de briser ses propres chaines, de s’abandonner, sans lutter etc… Il n’y a rien à faire, il s’agit simplement de se laisser porter, d’abandonner le fait d’être en permanence sur la défensive, de vouloir tout contrôler car notre santé dépend de notre capacité à nous laisser entraîner dans ce mouvement de vie.

L’angoisse crée un bouchon comme l’infarctus et l’énergie se bloque au lieu de circuler, et la conséquence de tout cela est que plus il y a de stress, plus notre système immunitaire est affaibli et lorsque l’on inhibe le système immunitaire, nous laissons la maladie s’installer.

Le rôle essentiel du Diaphragme pour la santé.

diaphragmatic-breathingLe diaphragme est le muscle principal de la respiration. Il sépare le thorax du ventre et joue un rôle essentiel dans la respiration. Il en est le véritable piston. On ignore bien souvent les conséquences de son dysfonctionnement sur les performances sportives ou artistiques.

Dans une bonne respiration naturelle, à l’inspiration, le diaphragme descend en appuyant sur les organes abdominaux. Ce qui provoque un léger gonflement du ventre. Les dernières côtes s’écartent, la cage thoracique augmente de volume. La pression de l’air qui s’y trouve devient inférieure à la pression extérieure. L’air s’engouffre par le nez (et non par la bouche ) et le ventre se gonfle, l’expiration suit aussitôt spontanée : l’air est chassé car le diaphragme remonte dans la cage thoracique et le ventre se creuse.

Le Diaphragme est aussi très sensible aux émotions. Sous l’effet d’un choc émotif, d’un stress, il se bloque car il dépend à la fois du système neurovégétatif (qui innerve et contrôle l’activité de nos organes internes indépendamment de notre volonté) et du système nerveux central .

Les manifestations physiques sont différentes selon chacun. Les uns ressentent une boule à l’estomac, une respiration spasmée, d’autres une pointe au plexus solaire, un hoquet, un reflux gastro-œsophagien etc… La digestion ne se fait plus normalement et tout le corps est déréglé.

Combien d’examens radiologiques ou de coloscopies sont fait chaque années sur des gens présentant des symptômes et des douleurs que les médecins ont du mal à diagnostiquer.

Par sécurité on exécute tout un tas d’examens pour finir par dire aux patients. On ne vous a rien trouvé d’anormal.

Cela peut même se traduire par des douleurs dans le dos que l’on confondra avec un simple lumbago mais en réalité il y a un blocage de la paroi abdominale qui entraine “un serrage des muscles ” avant et arrière du thorax.

La libération des tensions par la remise en mouvement du diaphragme apporterait un soulagement efficace à tous ces gens.

Cœur émotionnel, Péricarde, Plexus Solaire ou Plexus Cœliaque.

Le cœur est le siège des émotions et le Péricarde est l’enveloppe qui le protège. Il se contracte avec le Diaphragme en réaction au stress ou aux impacts émotionnels car la peur et l’angoisse permanente de l’homme bloquent sa respiration donc le péricarde et le diaphragme et provoquent un sentiment d’etouffement au niveau de la gorge, comme si elle était nouée. C’est là qu’il faut agir car c’est le Cœur émotionnel qui est blessé et contracté.

Libérer le Cœur émotionnel et le Diaphragme bloqué en créant un Big Bang provoque une décharge énergétique dans tout l’Organisme. C’est redonner un Second Souffle à l’Esprit, un nouvel élan vital qui réveille l’organisme “endormi”.

La libération du Péricarde et du Diaphragme permet à un organisme oppressé ou en état d’inhibition, à bout de souffle ou en état de burn-out, de retrouver son Second Souffle car chaque être vibre dans une gamme vibratoire et à un rythme respiratoire qui lui est propre.

Le moindre choc émotionnel ou la moindre angoisse perturbent ce rythme car toute personne qui subit un choc émotionnel, un burnout, une déception etc.. est en état de contraction, de replis sur elle même donc en état d’inhibition. Toutes ses fonctions vitales tournent au ralenti (sentiment d’oppression sur la cage thoracique, contractions musculaires, difficulté à respirer, nœud au plexus solaire ou à l’estomac etc.).

Libérer le Péricarde et le Diaphragme a pour but de remettre en marche la fonction respiratoire altérée par le stress émotionnel et comme le coureur de fond épuisé par sa course, de retrouver un Souffle Nouveau, un Second Souffle libérateur ou Second Souffle de l’Esprit.

Toute personne en état de Burnout ou d’Inhibition est une personne qui a perdu son Rythme et son Souffle. Je ne fais que l’aider à retrouver ce Souffle et ce Rythme. Le reste ne m’intéresse pas.

Tisné Bernard